Poème 'Un Lundy fut le jour de la grande journee' de Etienne de LA BOETIE dans 'Vers françois'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Etienne de LA BOETIE > Un Lundy fut le jour de la grande journee

Un Lundy fut le jour de la grande journee

Etienne de LA BOETIE
Recueil : "Vers françois"

Un Lundy fut le jour de la grande journee
Que l’Amour me livra : ce jour il fut vainqueur
Ce jour il se fit maistre et tyran de mon coeur :
Du fil de ce jour pend toute ma destinee.

Lors fut à mon tourment ma vie abandonnee,
Lors Amour m’asservit à sa folle rigueur.
C’est raison qu’à ce jour, le chef de ma langueur,
Soit la place en mes vers la premiere donnee.

Je ne sçay que ce fut, s’Amour tendit ses toiles
Ce jour là pour m’avoir, ou bien si les estoiles
S’estoient encontre moy en embusche ordonnees ;

Pour vray je fus trahy, mais la main j’y prestois :
Car plus fin contre moy que nul autre j’estois,
Qui sceus tirer d’un jour tant de males annees.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Etienne de LA BOETIE

Portait de Etienne de LA BOETIE

Étienne de La Boétie, né à Sarlat le 1er novembre 1530 et mort à Germignan, dans la commune du Taillan-Médoc, près de Bordeaux le 18 août 1563, était un écrivain français. Fils d’un lieutenant particulier du sénéchal du Périgord, et d’une famille de magistrats, Étienne de la Boétie grandit dans un milieu éclairé.... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto