Poème 'Cheveux d’argent refrangé et retort' de Mellin de SAINT-GELAIS

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Mellin de SAINT-GELAIS > Cheveux d’argent refrangé et retort

Cheveux d’argent refrangé et retort

Mellin de SAINT-GELAIS

Cheveux d’argent refrangé et retort,
Espars au tour d’un visaige doré ;
Frond refroncy qui m’as decolloré
Me conviant d’aymer mesme la mort
Te voyant butte et d’amour et de mort ;

Oeil de pur nacre, oeil qui fuis à grand tort
Tout oeil cherchant quelque object honoré ;
Nez de pourfire et brunze elabouré,
Sur qui l’envye ne feit onc nul effort ;

Sourcy d’estuch droict et continué,
Qui n’as en rien le tour diminué
De l’ample bouche azuree et celeste ;

Dens qui formez entre geaist et hebeine
Mille propoz qui me tiennent en peine,
Sentez vous point mon mal aspre et moleste ?

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Mellin de SAINT-GELAIS

Portait de Mellin de SAINT-GELAIS

Mellin de Saint-Gelais (ou Melin de Saint-Gelays ou de Sainct-Gelais), né à Angoulême vers 1491 et mort à Paris en octobre 1558, est un poète français de la Renaissance, qui eut les faveurs de François 1er. Il était fort probablement le fils naturel de Jean de Saint-Gelais, marquis de Montlieu, qui appartenait à la petite... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto