Poème 'Serment sauvage' de Victor SEGALEN dans 'Stèles (occidentées)'

Serment sauvage

Victor SEGALEN
Recueil : "Stèles (occidentées)"

Tu ne sortiras d’ici que le débat clos entre nous. Vois ces lances, ces os sculptés ; entends ces cris, ces fers choqués ;

Tu me dois ce versant de la montagne, vingt et vingt esclaves jaunes à longue queue et douze femelles de cette espèce chinoise.

Ne compte sur aucun de ton clan pour régler cette affaire : toi ou moi ou tous les deux tués, — cela, je le jure :

Par ces deux grands chiens au poil fauve crucifiés là-bas dos à dos !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Cauchemar de lièvre
    ----------------------

    Le lièvre, en rêve, soudain tombe
    Au pouvoir de trois vieux renards ;
    Il prie, pendant son cauchemar,
    Que son faible coeur n'y succombe.

    Les cruels renards oniriques,
    Au long de cette longue nuit,
    Narguent cet animal qui fuit ;
    Ils ont des propos ironiques.

    En rêve arrive un chien de garde,
    Et notre lièvre est rassuré
    (Même si encore apeuré)
    Dans l'éclat de l'aube blafarde.

Rédiger un commentaire

Victor SEGALEN

Portait de Victor SEGALEN

Victor Segalen, né à Brest le 14 janvier 1878, mort le 21 mai 1919 à Huelgoat, est un poète, et aussi médecin de marine, ethnographe et archéologue français. Après des études de médecine à l’École du service de santé des armées de Bordeaux, Victor Segalen est affecté en Polynésie française. Il n’aime pas la... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto