Poème 'Serment sauvage' de Victor SEGALEN dans 'Stèles (occidentées)'

Serment sauvage

Victor SEGALEN
Recueil : "Stèles (occidentées)"

Tu ne sortiras d’ici que le débat clos entre nous. Vois ces lances, ces os sculptés ; entends ces cris, ces fers choqués ;

Tu me dois ce versant de la montagne, vingt et vingt esclaves jaunes à longue queue et douze femelles de cette espèce chinoise.

Ne compte sur aucun de ton clan pour régler cette affaire : toi ou moi ou tous les deux tués, — cela, je le jure :

Par ces deux grands chiens au poil fauve crucifiés là-bas dos à dos !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Cauchemar de lièvre
    ----------------------

    Le lièvre, en rêve, soudain tombe
    Au pouvoir de trois vieux renards ;
    Il prie, pendant son cauchemar,
    Que son faible coeur n'y succombe.

    Les cruels renards oniriques,
    Au long de cette longue nuit,
    Narguent cet animal qui fuit ;
    Ils ont des propos ironiques.

    En rêve arrive un chien de garde,
    Et notre lièvre est rassuré
    (Même si encore apeuré)
    Dans l'éclat de l'aube blafarde.

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS